Livret l’accompagnement / Conseils

 

L’Eurasier

De quel Groupe fait-il partie (FCI) ?
L’Eurasier appartient au groupe 5 « Chiens de type Spitz et de type primitif », section 5 « Spitz asiatiques et races apparentées ». Il ne doit pas être confondu avec un chien d’utilité, et aucune épreuve de travail n’est nécessaire pour le confirmer.

Son Origine
L’Eurasier a été « créé » dans les années 60 en Allemagne par Julius Wipfel, dont le but était de produire une race de chien de type nordique, adaptable et dotée d’un caractère équilibré. Les ancêtres de l'Eurasier sont : le Spitz loup, le Chow-Chow et plus tard le Samoyède.
Cette nouvelle race aujourd'hui parfaitement fixée est reconnue depuis 1973 par la Fédération Cynologique Internationale.

Son Histoire
De fait de son jeune âge, la race Eurasier ne dispose pas encore d’une longue histoire pleine de rebondissements ! Les Eurasiers ont été conçus pour devenir des chiens de compagnies calmes et affectueux, héritant de la bonhomie des Samoyèdes et de la placidité des Chow-chow. Même s’ils ne sont pas encore très populaires, ils tiennent à merveille leurs promesses et s’avèrent être des compagnons idéaux !

Description générale
Doté de grandes qualités physiques et d'un caractère bien équilibré, l'Eurasier est un chien de taille moyenne. Le mâle mesure 52 à 60 cm pour un poids compris entre 25 et 30 kg; la femelle 48 à 56 cm pour un poids compris entre 20 et 26 kg. Pourvu d'une magnifique fourrure fauve, noire, grise ou sable. Son sous-poil est épais. Son poil de couverture est mi-long. Toutes les couleurs de robe sont admises excepté le blanc (les fauves très pâles existent) et le marron. Le fauve plus ou moins charbonné avec le nez sombre est typique. Il porte fièrement une tête triangulaire aux yeux sombres en amande et au regard droit et
intelligent. Compagnon tendre et affectueux, l'Eurasier est très fidèle à son maître et attentif à tout ce qui concerne sa famille. C'est un gardien vigilant qui n'aboie pas sans raison. Il a besoin de compagnie et supporte mal la solitude.

Comportement / Caractère
Très espiègle dans les 1ers mois de sa vie, l'Eurasier fait preuve à l'âge adulte de beaucoup de réserve et d'un naturel stable et équilibré. Très attaché à sa famille sans être pot de colle, il a besoin de conserver un contact permanent avec les siens. D'un tempérament assez joueur, il convient très bien aux enfants. Ce n'est pas un chien de travail ni de garde, il est capable néanmoins de se distinguer dans le rôle de défenseur. Il est très sociable et cohabite parfaitement bien avec tous les animaux de la maison quels qu'ils soient. Naturellement très propre, il respectera instinctivement votre intérieur. L’Eurasier est un chien sûr de lui, calme et très équilibré qui n’aboie pas pour un rien. Jamais agressif, l’Eurasier est toutefois réservé envers les inconnus, sans pour autant faire preuve d’agressivité, ce qui en fait un bon chien d’alerte, mais pas de garde.

Son éducation
Ne supportant aucune sorte de brutalité, son éducation ferme doit être teintée de douceur et d'équité, et vous devez lui exprimer votre affection. Sa socialisation ne doit poser quasiment aucun problème car il est sociable de nature. L'Eurasier ne se dresse pas, il s'éduque. C’est un chien intelligent qui apprend assez vite mais qui peut se lasser assez vite des exercices répétitifs. Pour faire ressortir le meilleur de son caractère, l’Eurasier a besoin d’un lien fort avec son maître et sa famille.
Son éducation doit être constante et rigoureuse, fondée sur le renforcement positif, la compréhension mutuelle et la bienveillance.

L’Eurasier peut parfois mettre un peu de temps à comprendre ce que son maître attend de lui, mais réagira très mal à toute forme de brutalité ! Patience sera donc le maître mot de son éducation, que je vous conseille de commencer au plus tôt pour obtenir des résultats convaincants. Pour développer un comportement équilibré, un chiot doit avoir été élevé auprès de sa mère, dans un environnement adéquat et si possible en contact avec d’autres animaux, et bien évidemment au contact humain.

Comment démarrer l’éducation d’un Eurasier (seul ou avec un éducateur)?
Seul
S’il s’agit d’un Chiot
Petit, l’Eurasier peut faire la sourde oreille à vos ordres et faire mine de regarder ailleurs tandis que vous l’appelez…
Il faut garder une grande constance, ne pas répéter les ordres et donner des instructions courtes, claires et logiques.
L’Eurasier a besoin de l’attention de son maître, et les caresses et flatteries font des récompenses souvent suffisantes pour lui apprendre bien des choses.

En faisant appel à un éducateur
Faire appel à un éducateur canin peut être une bonne solution pour éduquer correctement votre nouveau compagnon en évitant les impairs.
Il vous faudra cependant vous assurer que l’éducateur en question soit un professionnel de confiance, disposant des bonnes méthodes et non pas de techniques obsolètes, et qu’il tienne compte du caractère de votre chien.

Comment faire pour que le chien arrête de sauter sur les gens ?
Lorsque votre chien vous saute dessus, il est important de ne pas lui prêter attention. Il faut au contraire l’ignorer, en restant calme : il ne faut surtout pas le caresser à ce moment là, ni le repousser ou lui parler, sinon vous allez renforcer son comportement. En effet, en lui donnant de l’attention, quelle qu’elle soit, votre chien aura obtenu ce qu’il souhaite, et cela va donc l’encourager à recommencer.
C’est vous qui devez venir à lui, et non pas lui qui doit venir vous réclamer de l’attention.
Ainsi, lorsqu’il vient vous réclamer de l’attention sans que vous ne l’ayez invité, ignorez-le. Vous pouvez également lui tourner doucement le dos, sans le regarder. S’il est vraiment incontrôlable vous pouvez l’envoyer dans son panier.
Une fois qu’il est allé faire autre chose ou qu’il s’est calmé, vous pouvez éventuellement lui lancer un jouet ou lui adresser une autre attention. Il doit savoir que ce n’est pas lorsqu’il réclame qu’il obtiendra quelque chose. Lorsque vous le rappelez, faites le calmement, pour éviter qu’il ne s’excite et ne vous saute de nouveau dessus. Récompensez-le (caresse, friandise…) lorsqu’il revient calmement vers vous sans vous sauter dessus.
Vous pouvez également lui apprendre à s’asseoir avant les caresses. Cela vous permettra de gérer plus facilement son excitation. Ainsi, s’il sait qu’il doit s’asseoir pour obtenir votre attention lorsque vous rentrez de votre journée de travail par exemple, il sera beaucoup plus calme. Cela nécessite bien sûr un apprentissage avant que votre chien n’acquière définitivement cette attitude.
Il est important de bien récompenser votre chien lorsqu’il adopte un comportement adéquat.

Vivre en ville
Calme et ouvert, peu bruyant, l'Eurasier s'adapte à la vie de la famille et peut vivre en appartement à condition qu'il fasse plusieurs grandes promenades quotidiennes (et pas seulement le tour du quartier), il aime partager les grands espaces lui permettant de se dépenser à loisir. Malgré son calme, l’Eurasier a besoin de se dépenser physiquement et mentalement pour être bien dans ses pattes.

Alimentation & Santé
L’Eurasier n’est pas gourmand mais boit beaucoup d’eau.
Chiot : fractionner les repas = 2 repas par jour
Éviter qu’il ne boive trop d’eau juste après le repas.
Éviter de donner les croquettes avant ou juste après un effort ou du stress.
Son alimentation ne pose pas de problème.
Une alimentation industrielle (croquettes) de qualité et adaptée lui conviendra parfaitement, à condition d’adapter les rations à l’activité physique et au poids de votre compagnon. En cas de changement de croquettes, penser à faire un mélange de transition sur quelques jours pour éviter les diarrhées ou autre problème de digestion. A la maison, les chiots ont été nourris avec des croquettes Royal canin junior.

Croissance
Tant que sa croissance n’est pas terminée (avant 12 mois), éviter à votre chiot certains traumatismes des articulations comme trop sauter, trop d’escaliers, se mettre debout sur les pattes arrières ou le sport intense (randonnée).
Penser à :
- vermifuger votre chiot tous les mois jusqu’à 6 mois puis tous les 3 mois (voir avec votre vétérinaire pour alterner les sortes de vermifuge pour une meilleure efficacité)
- administrer un anti parasitaire externe (puces-tiques)

Son entretien
L’épais pelage de l’Eurasier demande de l’entretien, mais celui-ci n’est pas particulièrement chronophage. Il faudra brosser votre toutou une à deux fois par semaine en période normale, et tous les jours en période de mue, au printemps, durant laquelle il perd énormément de poils. Munissez-vous d’une brosse bien adaptée et procédez sans brusquerie pour ne pas faire peur à votre chien : il refuserait ensuite de se laisser faire.
L’Eurasier n’a pas besoin d’être lavé trop souvent. Un à deux bains par an sont suffisants, sauf si votre animal est vraiment trop sale ou qu’il sent mauvais. Ne dépassez jamais la fréquence d’un bain par mois, car vous prendriez le risque de faire apparaître des problèmes de peau chez votre boule de poils. Utilisez des produits adaptés aux chiens, dont le pelage est différent du nôtre, et lavez votre Eurasien à l’eau tiède pour ne pas le blesser.
Ces soins de base doivent être complétés par un entretien régulier des yeux et des oreilles. L’Eurasien étant touché par des problèmes oculaires, nettoyez-lui régulièrement les yeux à l’aide de sérum physiologique ou d’une lotion adaptée. Ne négligez pas non plus le soin des dents ! L’hygiène bucco-dentaire est très importante, y compris chez les chiens. Apprenez-lui à bien supporter la brosse à dents dès son plus jeune âge. Enfin, coupez-lui les griffes à l’aide d’une lime électrique si nécessaire.
Les soins vétérinaires sont aussi importants. En plus des vaccins, n’oubliez pas les vermifuges et les antiparasitaires contre les puces et les tiques.

Prédispositions médicales
L’Eurasier peut être porteur, dans 16% des cas, du gène responsable de la malformation de Dandy Walker qui empêche le bon développement du cervelet. A part cette pathologie, qui intervient heureusement rarement, l’Eurasier peut être prédisposé (comme de nombreuses races) à la dysplasie de la hanche. Mais en règle générale, il bénéficie d’une santé de fer ! Avant la reproduction, les parents de votre chiot ont été testés pour ces principales maladies liées à la race, et sont indemnes.

Arrivée du chiot à la maison
Ce qu’il faut prévoir pour l’arrivée du chiot :
- un endroit où dormir tranquillement, à l’abri des passages et mouvements de la maison
- un coin tranquille où il peut s’isoler dans le cas où il aurait peur ou qu’il y aurait trop de monde
- une gamelle pleine d’eau propre en permanence, différente de la gamelle où il mange
- un endroit à lui pour manger, socialement neutre
- des jouets pour jouer avec vous ou pour les déchiqueter pour se défouler

Si vous avez déjà un autre chien adulte à la maison (ou un chat), il peut être utile pour la sécurité de votre chiot de le laisser dans une cage type cage de transport (à barreaux) avec porte pour la nuit et pendant votre absence, ceci pour éviter que l’autre chien lui fasse du mal, même involontairement du fait de sa force. Pensez à lui laisser ses gamelles à l’intérieur de la cage, même en journée en laissant la porte de la cage ouverte. Évitez de faire venir tous les amis ou toute la famille dès le premier jour, laissez votre chiot s’habituer d’abord à son nouvel environnement pour éviter de créer du stress supplémentaire et
inutile. Repoussez les visites à 2-3 jours après l’arrivée du chiot.

Le chiot doit apprendre à dormir tout seul
Une fois que votre chiot aura pris le temps d’explorer son nouveau domaine, il va falloir lui montrer son lieu de couchage, et lui apprendre à dormir seul les nuits.

La première nuit :
Une fois que vous aurez bien signifié à votre chiot ou est sa place, veillez à ce qu’il comprenne bien quels sont les endroits de la maison où il a le droit d’aller ; et pour sa première nuit il doit dormir à l’endroit prévu (pas dans votre chambre!)
Toutefois, si votre chiot est trop anxieux, vous pouvez rester avec lui dans le canapé (lui par terre bien sûr) ou lui laisser un vêtement avec votre odeur et ne pas fermer la porte de votre chambre, car une porte fermée est source de stress pour le chiot qui ne connaît pas encore les limites. Ne répondez pas non plus à ses pleurs ou aboiements, ignorez-les le plus possible, car si vous lui répondez votre chiot pourrait comprendre que vous lui demandez de continuer et il continuera jusqu’à ce que vous craquiez.

Apprendre la propreté au chiot
Un chiot ne fait pas ses besoins là où il dort. Si votre chiot a encore du mal à se retenir la nuit, vous pouvez être vigilant au moindre mouvement hors de son panier (il risque de s’éloigner pour faire ses besoins) et l’amener tout de suite à l’endroit où il doit faire ses besoins. Obligez-vous à sortir votre chiot au moins une fois dans la nuit ; ou sortez-le très tard (23h), puis très tôt le matin(6h). Le chiot se retiendra de plus en plus longtemps en grandissant.

Surveillez votre chiot et anticipez les signaux qu’il vous envoie.

Les périodes d’envie pour les besoins du chiot sont :
- au réveil, après une sieste
- 10 minutes après le repas
- après une phase de jeu
- avant une sieste

S’il n’a pas fait au bon endroit, un NON suffit et amenez-le à l’endroit prévu pour ses besoins. Si vous le grondez, votre chiot encore trop jeune ne comprendra pas pourquoi car il est encore en phase d’apprentissage, et risque de se cacher la prochaine fois, et ce sera pire… Ne pas confondre pipi et pipi émotionnel (peur ou joie). Certains chiens sont plus émotifs et ne le font pas exprès. Le pipi émotionnel s’atténue en grandissant. Quand votre chiot a fait ses besoins à l’extérieur comme prévu, félicitez-le et faites lui comprendre que vous êtes content, quitte à en rajouter.


Le budget annuel pour un chien, en résumé
L’entretien et hygiène de l’Eurasier
  • Vaccins : 70 à 100 euros
  • Alimentation : 80 à 100 euros
  • Budget mensuel : 90 à 120 euros




Pour réduire l'impact financier des grosses dépenses vétérinaires, les assurances santé pour chien sont une option intéressante (environ 200 € de cotisation annuelle).